novembre 15, 2021

Émois des Bois…

Par Sandra Biaggi

Parmi les rendez-vous de cette grise semaine, nombreux sont ceux qui vous invitent à l’exploration.
Des chemins vers l’inconnu dessinés Clément Thoby, aux œuvres NFT singapouriennes, de l’imagination créative à l’heure de l’intelligence artificielle et du big data à la chine de céramiques en atelier, nous ne saurions que trop vous recommander également de vous aventurer dans un passé revisité Pierre Gonalons au cœur d’une galerie spécialisée dans la céramique artistique et le mobilier en rotin de la seconde moitié du XIXe siècle, ou encore dans le paysage forestier et minéral d’Eva Jospin envahissant de mystère le Musée de la Chasse et de la Nature.
Ah ! L’appel de la forêt !…

L’appel de la forêt, les 5.5 designers l’ont reçu, eux aussi et c’est bien naturel qu’on vous passe à notre tour le combiné, ou plutôt la combine !
L’Office national des forêts (ONF), chargé de la gestion des forêts publiques, en tenariat avec Martell & Co, maison d’alcool charentaise bien connue, et le studio 5•5, ont lancé mercredi dernier le projet manifeste TABOU-RET100 tabourets tournés en chêne massif disséminés dans la forêt domaniale de Bercé, labellisée Forêt d’Exception®, pour une chasse au trésor inédite qui vise à lever les tabous sur la coupe des arbres :
« Pas de coupe d’arbre, pas de TABOU-RET ! »
En effet, pour vous sensibiliser, vous, promeneurs ou collectionneurs de mobiliers de bois, à ces enjeux, l’ONF, vous invite à rechercher ces 100 pièces uniques en forêt sarthoise, des TABOU-RETS mi-arbre, mi- bois, designés le studio isien !
Le Studio 5•5 a choisi ces mobiliers, objets pratiques et symboliques, pour porter ce messagelever les tabous sur la production de bois dans nos forêts. Seule une gestion forestière équilibrée et durable est à même d’offrir une forêt apte à remplir de multiples rôlesrefuge pour la biodiversité, fourniture de bois de qualité, espace de loisirs et de ressourcement accessible à tous.
«Mi-brute, mi-designée, l’esthétique finale de l’objet est volontairement hybride, pour nous rappeler que c’est bien avec des arbres que l’on crée du bois énergie, des meubles en bois, des tonneaux, du bois d’œuvre ou encore des chefs d’œuvre architecturaux…», explique Anthony Lebossé. Les forestiers fondent leurs interventions sur les dynamiques naturelles, pour ainsi utiliser du bois tout en assurant le renouvellement des peuplements à tir des semis présents sur place.
Pour la petite histoire, rappelons tout de même qu’après avoir été sélectionnées à tir de chênes issus de la forêt de Bercé les forestiers de l’ONF, les grumes ont ensuite été débitées à la scierie Bourdaud Bois (Loire-Atlantique) mais que c’est dans le Jura, chez AS Bois (EPV), que tous les tabourets ont été tournés.
Et donc rapportés en forêt sarthoise pour que vous puissiez devenir l’acquéreur d’une pièce rare de collection, à faire authentifier à l’espace Carnuta, Maison de l’Homme et de la Forêt2 Rue Bourg Ancien, à Jupilles – un peu plus au sud – si tant est que vous retrouviez votre chemin…
Chaque exemplaire a un numéro unique, 1/100, 2/100, 3/100… Rassurez-vous les organisateurs ient sur le fait qu’il se pourrait que dans un an, on en découvre encore sous des mousses…
Quelques conseils bien avisés toutefoisoptez pour une tenue voyantene pénétrez pas dans les zones d’exploitation forestière ni les zones de chasse (ahahaha !). Les calendriers de chasse sont consultables sur onf.fr et auprès des mairies de situation, et limitez vos recherches à la zone indiquéeun plan de rétition des TABOU-RET est disponible sur le panneau informatif installé au rond de la Croix Marconnais en forêt de Bercé ou disponible à Carnuta. L’itinéraire icibit.ly/3njkmX2

(NDLRD’après une source proche du dossier de l’assise qui en est dépourvue, « ils vont gercer leurs tabourets et l’assise assez fine peut éclater car le bois n’est pas séché» … il n’y a qu’un seul moyen de le savoir ! tous en forêt de Bercé !!)