novembre 8, 2021

Quand le désert avance…

Par Sandra Biaggi

À peine rentré qu’on a déjà envie de retir…. La courte semaine qui s’annonce nous y inciterait presque,
si vous considérez que le design italien, c’est du déjà-vu. Quant à savoir si le salon du Made in France vaut
le voyage, il n’y aura qu’à lécher la vitrine des acteurs du « Fait en France », des entreprises qui ont fait le choix de réaliser sur notre territoire les étapes essentielles de la fabrication de leurs produits, et assister à diverses conférences sur des thèmes d’actualitéenjeux du Made in France, désindustrialisation, métiers et les savoir-faire de la France et comment les préserver, etc… pour en faire un compte-rendu précis à ceux qui opteraient pour la Dubaï design Week…

La Dubai Design Week est le plus grand festival créatif des émirats et vise à présenter l’art et le design. Profitant du statut de capitale du design du Moyen-Orient à laquelle Dubaï s’est hissée, cet événement annuel propose des expositions inventives d’architecture, de produits, de mobilier et de design d’intérieur. L’ensemble des événements se déroulent dans le Dubai Design District (the famous D3), la principale plaque tournante de la Design Week jusqu’au 13 novembre.
« Non seulement le salon du design est devenu un élément clé de l’agenda des industries culturelles et créatives de la région, mais son riche programme présente et engage également à la fois l’industrie et le grand public de manière ludique, stimulante et accessible », dixit le Président de la Dubai Culture and Arts Authority.
« La semaine du design de Dubaï va au-delà de la présentation de conceptions esthétiques et pratiques, mais aussi de solutions de conception à des défis mondiaux complexes, avec le potentiel d’améliorer notre vie quotidienne et même notre avenir. »
L’exposition « 2040d3 Architecture » est justement la réponse de d3 au plan directeur urbain de Dubaï 2040, lancé en mars de cette année les dirigeants de Dubaï. Un collectif de d3 et cinq cabinets d’architectes basés aux E.A.U. ont fourni des idées sur la façon dont les objectifs du plan 2040 peuvent être atteints en montrant exemple comment ils repensent les constructions du passé et envisagent l’avenir durable de la ville. Sawsan Beyrac, PDG et architecte de Beyrac architectes, l’un des cabinets d’architectes ticipants, a déclaré« Nous avons travaillé sur la tie accessibilité et mobilité de l’exposition. Ici, nous encourageons les gens à utiliser les transports en commun… D’ici vingt ans, nous avons prévu d’étendre le plaisir des gens en réaffectant des ties des villes à des infrastructures de transports en commun et de vélos. Nous avons conçu des plans pour les jardins du ciel sur Sheikh Zayed Road exemple. Ces jardins peuvent servir aux piétons de lieu de réunion ou de divertissement, et réduire les émissions de carbone », a-t-elle ajouté.
Espérons que la délégation stéphanoise de la Cité accompagnée de l’Institut Français vienne à inspirer les émiratis à travers l’exposition “Design your future”, une présentation de 100 œuvres d’art sur la mobilité du futur et le concours “Un tramway nommé design”, divers projets du Creative Design Cities Unesco Network qui offrent les témoignages de designers français montrant l’impact du design sur la société d’aujourd’hui.

Si ça fait trop loin pour vous, il y a toujours l’inébranlable concept (aussi bien du point de vue du produit que du retail) de la Sucette Chaude d’Agon-Coutainville à découvrir lors d’un week-end dépaysant en Cotentin !