ODP - The Only Design Party For Free & Everything You Should Know About Design In Paris Weekly
Édito Rendez-vous
Ce ne sont pas les vacances mais ça y ressemblerait presque ! Heureux mois de mai.
Peu de rendez-vous pour cette courte semaine donc. De quoi se ménager car début juin s’annonce marathonien avec le Festival D’Days 2015 qui fêtera ses 15 ans dans plus de cent lieux à Paris. De l’endurance pour l’« Expérience », thème de cette nouvelle édition : « Expérience du quotidien, expérience au quotidien, le design accompagne nos exigences dans chaque lieu et à chaque instant. »
En la matière, ce sont les danois les plus aguerris.
L’expérience du design au quotidien, l’exposition « Meubles pour le peuple ! » vous la révèle pour la première fois en France.
Passage obligé !


Meubles pour le peuple ! Maison du Danemark

La Maison du Danemark fête son 60e anniversaire avec une exposition de meubles datant de l’époque de son inauguration : un aperçu des 25 ans de design démocratiques de la Coopérative Danoise de Distribution de 1942 à 1967.

Un mobilier fonctionnel et démocratique produit en série dans l’esprit moderne de l’après-guerre. Ce mobilier, majoritairement en bois issu des forêts danoises est représentatif des préoccupations sociales du « bien vivre » ainsi que des réflexions sur la rationalisation de l’aménagement des logements des années d’après-guerre. Ce mobilier, aujourd’hui qualifié de vintage et largement plébiscité par les collectionneurs de design danois, a meublé pendant des décennies une grande partie des intérieurs danois.

Si le design danois des années 40/60 est surtout connu pour des noms tel que Arne Jacobsen et Finn Juhl, qu’on en vous présente plus, avec des créations majoritairement de formes organiques souvent plus sculpturales et destinée à une élite, dès 1924 l’architecte Kaare Klint va, sous l’impulsion du modernisme naissant, pratiquer un apprentissage de la création de mobilier par le fonctionnalisme et l’ergonomie, en tant que professeur à l’Ecole du Meuble de l’Académie Royale de Copenhague.

C’est auprès de Klint que son assistant Børge Mogensen, premier directeur de l’atelier de création de meubles de la FDB (Coopérative Danoise de Distribution), va apprendre les bases d’une création fondée sur la construction de « systèmes » ainsi que sur l’étude du mobilier très simple des Shakers américains , du style anglais Windsor ou des meubles en pin suédois.

Si Klint est peu préoccupé par le développement d’une production industrielle rendant le design accessible à tous, Mogensen va s’appuyer sur ses réflexions esthétiques et les pousser plus loin pour le plaisir du plus grand nombre.

Ainsi, entre 1942 et 1967 quatre générations de directeurs artistiques vont créer un mobilier simple et modulable, qui va transformer les intérieurs danois de l’après-guerre.

Pour les idéologues du Bauhaus, l’usine était le grand modèle. Pour Klint et ses successeurs, c’étaient les menuisiers, le bois et l’artisanat qui restaient le point central. Mais les beaux idéaux démocratiques étaient difficiles à réaliser, le mobilier artisanal moderne dessiné par les architectes demeurant - malgré les meilleures intentions - souvent cher.

C’est donc seulement en 1942, lorsque la FDB (Coopérative Danoise de Distribution) entre dans la production de meubles en série, qua été produit un design danois moderne réellement accessible - et commun - pour les gens ordinaires. La Coopérative se considérait comme une alternative - « du peuple pour le peuple » - et voulait contribuer à créer la « bonne société ». pour son directeur, il était important que le mobilier ait une « valeur culturelle ». La FDB vendait des meubles pour « élever la culture de l’habitat danois ».

En ouvrant des magasins dans tout le pays et grâce à son réseau de près de 2000 coopératives locales, la FDB a pu réaliser sa vision. Des architectes d’intérieur - embauchés comme consultants en matière de logement, informaient les membres sur la décoration moderne et fonctionnelle : l’ambition était de couvrir tous les besoins en meubles et décoration qu’avait une famille moderne. Le programme était basé sur le fait qu’au départ, on achetait seulement quelques meubles, mais des meubles convenables, et puis d’autres encore lorsque le budget le permettrait.

L’exposition, qui raconte l’histoire de cette aventure populaire et montre les pièces de l’époque ainsi que des rééditions (en 2013 la FDB - aujourd’hui COOP - décide de relancer certains modèles, d’autres le sont par la jeune société de design danois HAY), est l’occasion de plonger dans l’univers de la FDB et de revivre l’époque de l’Âge d’Or du design danois à l’origine du grand revival du Danish Modern d’aujourd’hui.
Alors enjoy et surtout take care !
D.R.A.
contact@theodpletter.com
materiO’ mardi 12 mai - 10h/18h
Invitation réservée aux participants de « Matériaux en lumière », à découvrir le nouveau showroom materiO’.
Base de données innovante et indépendante, materiO’ répertorie depuis maintenant 15 ans des milliers de matériaux originaux et singuliers.
www.materio.com
materiO’ - 8 rue Chaptal - Paris 9 (M° Pigalle)
Ralph’s mardi 12 mai - 12h
Déjeuner presse sur invitation pour la réouverture des terrasses du Ralph’s, la version américaine de la gastronomie.
Ins­tallé dans un an­cien hôtel par­ti­cu­lier, le Ral­ph’s allie le ca­ractère ty­pi­que­ment améri­cain à l’es­prit de la Rive Gauche. Le pres­tige du 173 bd St-Ger­main renaît à tra­vers l’al­liance réussie d’un décor de style pa­ri­sien, d’une mode améri­caine raf­finée et d’une cui­sine ori­gi­nale.
www.ralphlaurenstgermain.com
Ralph’s - 173 bd St-Germain - Paris 6 (M° St-Germain-des-Prés)
Jacques Mallon mardi 12 mai - 18h/21h
Vernissage des peintures de Jacques Mallon avec présentation des grands dessins de Gert Sachs (12/23-05).
Espace Cinko - 10 passage Choiseul - Paris 2 (Pyramides)
The Voyerist mardi 12 mai - 18h30
Soirée de lancement « The Voyerist », archive d’anecdotes d’artistes initiée en 2014 par les commissaires d’exposition Michela Alessandrini et Ekaterina Shcherbakova.
Elle propose une approche relationnelle à la création par le biais de narrations complémentaires à l’œuvre d’art.
Pendant la soirée, les fondatrices du projet présenteront les contributions des artistes Masashi Echigo, Alice Guareschi, Olga Kisseleva, Marie-Luce Nadal, François Roux et Ekaterina Vasilyeva, ainsi qu’une sélection de vidéos et de performances.
http://the-voyerist.com/
Cité Internationnale des Arts - 18 rue de l’Hôtel de Ville - Paris 4 (M° Pont Marie)
Vocabulaire de la Spatialité Japonaise mardi 12 mai - 19h
Rencontre autour de l’ouvrage « Vocabulaire de la Spatialité Japonaise » de Philippe Bonnin, Prix du livre de l’Académie d’architecture 2014.
Résultat d’un projet ambitieux, porté par le réseau franco-japonais Japarchi élaboré depuis une demi-douzaine d’années, le Vocabulaire réunit soixante-quatre auteurs, tous spécialistes du Japon, certains japonais eux-mêmes, et attachés à la fascinante et singulière question de la spatialité au Japon.
Le livre s’emploie à faire partager, d’une façon très pointilliste prenant la forme de 199 courts textes, les notions-clefs de la culture japonaise de l’espace, de l’architecture, des jardins, du pavillon de thé, des temples, sanctuaires shintôs et palais, tout autant que des simples hameaux et maisons populaires, de la ville dense ou des quartiers animés, du mobilier jusqu’aux aménagements du territoire, des origines anciennes jusqu’aux développements les plus contemporains, de l’espace pictural aux avatars de l’urbanité.
Chacune de ces notices invite à découvrir ou à mieux comprendre, les lieux et les monuments, les réalisations et les dispositifs exemplaires, grâce notamment à une importante iconographie.
Librairie Volume - 47 rue Notre-Dame de Nazareth - Paris 3 (M° Strasbourg St-Denis)
Desire - New Erotic Photography mercredi 13 mai - 19h/21h
Lancement - dédicaces du livre de Patrick Rémy. Avec la participation d’Anne- Constance Frénoy, Jeanne Tullen, Hannah and Joel et Patrick Rémy…
Artazart - 83 quai de Valmy - Paris 10 (M° République/Jacques Bonsergent)
Visions épigénétiques vendredi 15 mai - 18h/22h
Vernissage de « Visions épigénétiques » (15/27-05).
L’épigénétique est une discipline nouvelle qui s’interroge sur le destin de nos cellules. La plasticité du vivant est laissée dans cette exposition à la libre interprétation d’artistes contemporains.
Avec : Carole Chebron, Laurent Derobert, Lia Giraud, Paul L. Harrison, Nora Herman, Diana Markozashvili, Marie-Luce Nadal.
L’exposition s’inscrit dans la démarche Art-Science du réseau d’excellence européen EpiGeneSys coordonné par Geneviève Almouzni, directrice du Centre de Recherche de l’Institut Curie et spécialiste de l’épigénétique.
Cité Internationale des Arts - 18 rue de l’Hôtel de Ville - Paris 4 (M° Pont Marie)
La Nuit européenne des Musées samedi 16 mai
En France, plus de 1300 musées français prennent part à cette nuit événement.
Performances, visites, ateliers, concert autour des expositions en cours au MAC VAL - 13h/23h. Avec Paul Ardenne, Patrick Mario Bernard, Serge Bloch, Nicolas Boulard, Laetitia Chauvin…
Retrouvez tout le détail de la programmation : http://www.macval.fr/francais/evene…
Vous pouvez aussi embarquez pour une flânerie nocturne à travers Mille & un Orients, du Maroc à l’Iran ! Une soirée de surprises artistiques, entre inspirations traditionnelles et souffles contemporains, à vivre au musée du quai Branly.
Ouverture exceptionnelle - 18h/00h (dernière entrée à 23h).
MAC VAL - place de la Libération - Vitry-sur-Seine 94
Musée du Quai Branly - 37 quai Branly - Paris 7 (RER Pont de l’Alma)
Powered By
Aurore Bourdier, Directrice Artistique, Conception Graphique, www.aurorebourdier.com Marie Alhomme, Intégratrice HTML/CSS/JS, Spécialisée en Accessibilité, www.pouipouidesign.net/accueil Jacques Pyrat, Développement web SPIP, Développement web SPIP, www.pyrat.net
page Facebook de l'ODP
L'actu design en video
club international de networking&business pour les professionnels de l'industrie créative
international Press, Consulting & more