ODP - The Only Design Party For Free & Everything You Should Know About Design In Paris Weekly
Édito Rendez-vous
Le Graphic Design Festival tire sa révérence cette semaine. Un Festival qui a fait la part belle à l’affiche, à la signalétique, à la typographie et au logo.
Pour prolonger ces rares instants de mise en avant, vous aurez la chance d’écouter ce jeudi Philippe Apeloig décrypter le logo de Beaubourg, « logo inoxydable » dessiné par l’immense Jean Widmer.
Le sigle dessiné par ce dernier en 1977 pour le Centre Pompidou est la traduction graphique et l’emblème d’une architecture révolutionnaire signée Renzo Piano et Richard Rogers. Après 40 ans de service il est toujours aussi dynamique et indémodable. Qu’en sera-t-il du nouveau logo du prochain aéroport de Marseille ?




À l’instar du sigle pompidolien, la nouvelle identité de l’aéroport Marseille-Provence traduit graphiquement architecture et lumière.

Admirable Design (http://www.admirabledesign.com) l’a décortiqué pour nous :

Pour l’aéroport Marseille Provence, l’agence Saguez (eh oui, encore lui !), a construit un système d’identité visuelle avec un logotype particulièrement inspiré de l’architecture. Ce qui donne une image à déchiffrer, vibrante et inédite qui sera totalement installée fin 2017.

Il faut savoir que l’aéroport Marseille Provence est le troisième aéroport en France après les parisiens. La nouvelle identité marque la volonté d’en faire la plus belle porte d’entrée dans le Sud !

Première inspiration : l’architecture

À le regarder, cela saute aux yeux : ce logotype est avant tout inspiré de l’architecture environnante : celle de l’architecte Pouillon qui a laissé une forte empreinte à Marseille. Innovante en France dans les années 60, sur le modèle des aéroports de Sao Paulo et de La Réunion, l’architecture tectonique du marseillais Fernand Pouillon laisse entrer la lumière naturelle par les grandes baies vitrées verticales. Le bâtiment et le paysage chantant et contrasté ont inspiré le nouveau logotype, rythmé comme une trame musicale, avec énergie et audace. Marseille n’est pas loin !

Seconde inspiration : les couleurs du Sud

C’est un véritable feu d’artifice de couleurs : ocre de la Sainte Victoire, Orange de Van Gogh, jaune paille, jaune soleil, vert tendre. Le signe aux proportions harmoniques s’habille des couleurs de la Provence. On y retrouve le bleu Méditerranée qui se décline vers le bleu Azur, le vert des Calanques et celui des champs d’oliviers. Au centre, les couleurs se tournent vers le jaune du sable, les ocres orangés et rouges du soleil et des terres d’Oc et du Roussillon. Le blanc dominant laisse respirer les couleurs provençales, amène de la lumière et du calme pour contrebalancer le stress du voyage. Appliqué sur fond bleu marine exclusivement sur la signalétique, le logotype offre une lecture optimale et cohérente avec les codes aéroportuaires.

Troisième inspiration : des surprises…

L’agence a imaginé un parcours intérieur rythmé par une diversité de mobiliers, de couleurs et de matériaux qui calment l’aspect anxiogène du voyage aérien et des formalités de sécurité. La moquette bleue et grise identifie les allées et les accès aux portes d’embarquement par des damiers de couleur qui créent un repère intuitif. Les sanitaires sont traités comme des cubes de verre colorés visibles de loin. Le bois présent par touches pour réchauffer les plateaux des kiosques d’accueil et des banques d’enregistrement. La signalétique simple et efficace, guide l’usager et identifie clairement les services, comme les deux espaces enfants ou les lieux de co-working. Le parcours est ponctué de surprises qui invitent à la découverte de la région et à l’expérience du voyage. Dans les salles d’embarquement, le mobilier classique fait place à des assises inattendues comme des chaises longues, des poufs ou des fauteuils à alcôve qui apporte un autre regard sur l’espace et les vues.

Des vitrophanies guident l’œil vers les paysages au-delà des pistes.

Ça, c’est pour la partie créa, sensible… Pour la partie marketing, on la joue beaucoup moins subtile…

Parties de pétanque, dégustation de Pastis et chant des cigales… ce sont tous les clichés provençaux qui vont bientôt débarquer à Marignane. L’aéroport compte appuyer sur l’accent local pour se démarquer et proposer une expérience d’immersion dès l’arrivée des passagers. Pour l’accompagner dans cette aventure, il s’adjoint les services des grandes marques de la région comme l’Occitane, Ricard ou encore La Boule Bleue. Un showroom des spécialités locales ouvrira ses portes au printemps prochain dans le Hall 1. À l’extérieur, des animations seront proposés aux usagers comme un marché traditionnel ou encore des terrains de pétanque. Et cerise sur le gâteau, Carrières de Lumières (http://carrieres-lumieres.com/) va créer un couloir d’immersion sensorielle (olfactif, audio et visuel) qui changera en fonction des saisons. Si certaines de ces annonces semblent cosmétiques, l’aéroport prévoit au total un plan d’investissement de 500 millions d’euros pour sa transformation jusqu’en 2025.

Bref, faut toujours qu’ils exagèrent un peu ces marseillais…

Pour l’immersion immédiate, à Paris, c’est direction Virtuality, avec entre autres - vous n’y croirez pas vous-même - pour thématique « La réalité virtuelle pour le développement de l’empathie ».

Aujourd’hui la réalité est virtuelle, l’emploi fictif et l’empathie optionnelle…

Bonne semaine !
Alors enjoy et surtout take care !
D.R.A.
contact@theodpletter.com
De Beaubourg à Pompidou mercredi 22 février - 19h30
Rencontre anniversaire « De Beaubourg à Pompidou », un trio des éditions B2 pour les 40 ans de Beaubourg, avec Alain Guiheux (archi-urbaniste), Louis Pinto (dir. de recherche au CNRS) et Jean-Louis Violeau (sociologue et enseignant).
Trois ouvrages : Volume I : Les Architectes (1968-1971) : Quand Jean Prouvé, président du jury du concours d’idée international, proclame, le 15 juillet 1971, le nom des lauréats du Centre Beaubourg, il en sait aussi peu sur eux que ce que nous avons oublié depuis leurs incroyables carrières. Car que savons-nous des circonstances de la toute première association entre Richard Rogers (1933-, Pritzker 2007) et Renzo Piano (1937-, Pritzker 1998) ?…
Volume II : Le Chantier (1971-1977) : Le Centre Pompidou se limite-il à celui d’un « bâtiment », exceptionnel mais isolé, ou bien s’inscrit-il plus largement dans une politique culturelle par-delà la Ve République et Mai 68 ?…
Volume III : La Machine (1977-2017) : De son inauguration à nos jours, quatre décennies d’intrigues et d’« effets-Beaubourg » nous contemplent. Visages de l’époque, le bâtiment-raffinerie, et l’usine à gaz institutionnelle qu’elle abrite, dévoilent une histoire française des dispositifs de monstration de la création « industrielle » et de l’art « contemporain »…
Librairie Volume - 47 rue Notre Dame de Nazareth - Paris 3 (M° Strasbourg St-Denis)
Mercadier jeudi 23 février - 10h/20h
Ouverture du showroom Mercadier, terrain d’expression idéal pour ses peintures, bétons, enduits… et lieu d’inspiration. L’adresse historique à quelques mètres de là se transforme en atelier pour des formations dédiées à l’application de ses produits.
Découverte des nouvelles couleurs pour le Printemps-Été 2017 et gourmandises.
Mercadier - 10 passage du Chantier - Paris 12 (M° Ledru Rollin/Bastille)
Objets d’usage d’hier et d’aujourd’hui jeudi 23 février - 09h30/14h30
Invitation Presse à découvrir l’exposition « Objets d’usage d’hier et d’aujourd’hui », une sélection de cintres et brosses issue de la collection de Daniel Rozensztroch, D.A. de Merci ; la nouvelle exposition Found MUJI « Tissages et Tricots Japonais ».
Flagship MUJI/Forum des Halles - pl. Carrée/1 pte Pont Neuf - Paris 1 (M° Les Halles)
Logo Inoxydable jeudi 23 février - 19h
À l’occasion du 40e anniversaire du Centre Pompidou, conférence de Philippe Apeloig, en présence de Jean Widmer : « un Logo Inoxydable » sur la genèse de l’identité graphique du Musée, notamment sur le logotype, l’une des créations graphiques majeures du 20e siècle.
Le graphiste Philippe Apeloig offre son regard sur l’œuvre de Jean Widmer.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Centre Pompidou - 19 rue Beaubourg - Paris 4 (M° Rambuteau)
Concrétion jeudi 23 février - 19h
Vernissage de l’exposition collective « Concrétion » (20-02/10-03) avec Adrien Buyukodabas, Marion Catusse, Seokyung Choi, Lucie Douriaud, Bilyana Furnadzhieva, Julia Gault, Sacha Golemanas, Charlotte Heninger, Jade Joannes, Alice Lejeune, Rudy Levassor, Raphaël Maman, Naomi Melville, Lola Perez-Guettier, Erwan Péron, Axelle Poittevin, Nawid Sarem, Lucile Soussan, Eléna Thiébaut et Jeanne Tresvaux du Fraval.
Espace Sorano - 16 rue Charles Pathé - Vincennes 94 (RER A Vincennes)
Mangroves urbaines jeudi 23 février - 19h30
Rencontre autour de l’ouvrage « Mangroves urbaines : Du métro à la ville Paris-Montréal-Singapour » de David Mangin.
Fascinés par les différents niveaux que les villes peuvent avoir, David Mangin et Marion Girodo avec Seura architectes ont étudié ce qu’ils nomment les mangroves urbaines - à l’image de ce milieu naturel tropical. Dans un livre qu’ils ont richement illustré et conçu, paru aux éditions Carré, les urbanistes analysent les relations entre les réseaux de transport souterrains et la ville de surface à Paris, Montréal et Singapour.
Librairie Volume - 47 rue Notre Dame de Nazareth - Paris 3 (M° Strasbourg St-Denis)
Virtuality vendredi 24 février - 10h/19h
Virtuality Paris 2017 (24/26-02) - 1re édition du Salon de la réalité virtuelle et des technologies immersives.
Nombreuses démonstrations, tests de toutes les nouvelles technologies et conférences autour des différents secteurs d’activité concernés. Un espace entier réservé à la santé qui regroupera des intervenants issus aussi bien de centres hospitaliers universitaires de toute la France que des entreprises privées.
De nombreuses autres curiosités à découvrir !
Prendre sa place : https://www.weezevent.com/virtualit…
http://www.virtuality-paris.com
104 Centquatre - 5 rue Curial - Paris 19 (M° Riquet)
Cour de l’Industrie vendredi 24 février - 11h30/13h
Inauguration de la Cour de l’Industrie, site exceptionnel, haut lieu de l’artisanat d’art parisien, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.
Une cinquantaine d’ateliers d’artisans et d’artistes : menuisiers, doreurs, photographes, plasticiens, relieur, céramistes etc. investissent les 3 cours de cet espace dédié à l’échange, à la création et à l’enseignement.
Cour de l’Industrie - 37 bis rue de Montreuil - Paris 11 (M° Faidherbe - Chaligny)
Académie des savoir-faire #3 samedi 25 février - 09h/12h30
Pour la deuxième conférence de ce rendez-vous mensuel, l’Académie des savoir-faire offre l’occasion d’aborder le métal du point de vue du créateur sous la direction de Normal Studio, designers invités et directeurs pédagogiques de l’Académie. Trois grands témoins – un artiste, un designer et un artisan – reviennent sur l’usage de ce matériau dans leur travail en s’appuyant sur certaines de leurs réalisations emblématiques.
Programme de la matinale : Le regard de Stefan Diez, designer, Le regard de Vladimir Skoda, artiste et Le regard de Jean-Noël Buatois, coutelier.
La troisième édition de l’Académie des savoir-faire, consacrée au métal, invite à explorer toutes les facettes de ce matériau dans une dimension prospective. Ce programme biennal de la Fondation d’entreprise Hermès s’adresse à des artisans, designers et ingénieurs qui souhaitent porter un regard neuf sur cette matière et mettre leurs pratiques comme leurs savoir-faire au service d’un projet de recherche collective.
Sur inscription préalable : academie@hermes.com
Théâtre des Bouffes du Nord - 37 bis bd de la Chapelle - Paris 10 (M° La Chapelle)
Again samedi 25 février - 16h
Vernissage d’« Again » l’exposition de Lorenzo Butti, directeur artistique et photographe italien (25-02/25-03) en présence de l’artiste de 16h à 21h.
Sur le mur de la galerie, une série de « pancartes » de différents formats « occupent » l’espace qui se transforme ainsi en lieu de prise de parole politique.
L’exposition est accompagnée d’un portfolio reproduisant les messages des 18 pancartes. Il sera édité en 50 exemplaires.
Great Design Gallery - 65 rue Notre Dame de Nazareth - Paris 3 (M° Strasbourg St-Denis)
Grand Final dimanche 26 février - 16h
Grand final pour le dernier jour de l’exposition de Jean-Luc Verna au MAC VAL : « Savannah Bay » spectacle avec Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier, sur réservation : reservation@macval.fr
Et concert de « I Apologize » qui réinterprète des morceaux et mélodies, sans distinction de genre : Siouxsie and the Banshees, Bauhaus, T-Rex, Sex Pistols en passant par Donna Summer, Barbara, Cerrone, le tout émaillé de compositions. Ce concert est le premier du groupe sous sa forme actuelle : Jean-Luc Verna, en compagnie de Xavier Boussiron, Gauthier Tassart et Julien Tiberi.
http://www.macval.fr/francais/evene…
MAC VAL - pl. de la Libération - Vitry-sur-Seine 94
Knud Holscher dimanche 26 février
Dernier jour de l’exposition « Knud Holscher - design au quotidien ».
Architecte, designer et créateur, Knud Holscher fait figure de légende vivante du design danois.
La Maison du Danemark - 142 av. des Champs-Élysées - Paris 8 (M° Ch. de Gaulle-Étoile)
Powered By
Aurore Bourdier, Directrice Artistique, Conception Graphique, www.aurorebourdier.com Marie Alhomme, Intégratrice HTML/CSS/JS, Spécialisée en Accessibilité, www.pouipouidesign.net/accueil Jacques Pyrat, Développement web SPIP, Développement web SPIP, www.pyrat.net
page facebook de l'ODP
l'actu design en vidéo