ODP - The Only Design Party For Free & Everything You Should Know About Design In Paris Weekly
Édito Rendez-vous
« Vacances, j’oublie tout, ne plus rien faire du tout… »
Même pas un petit cocktail ??
Allez, on vous en a trouvé trois, histoire de garder le rythme et parce que l’hiver est rude. Sinon, amis designers en quête de gloire, on n’attend plus que vous ! Si, si, lisez donc la suite !



L’APCI, vous en rêviez, espère la relève : organisant la 12e édition de l’Observeur du Design, elle recherche une agence de scénographie ou des scénographes indépendants pour la mise en espace de cette exposition, qui se déroulera à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris d’octobre 2010 à février 2011.

Vous assurerez la conception et la réalisation de la scénographie de l’exposition, en étroite collaboration avec l’équipe de l’Observeur du design et en relation avec les divers intervenants du projet. Diplômé(s) d’une école d’arts appliqués, d’aménagement d’espace ou de design, vous portez un vif intérêt au design industriel. Vous possédez une solide expérience dans la réalisation de scénographies et le suivi de réalisation d’expositions culturelles et/ou de salons professionnels.

Envoyez CV, lettre de motivation et mini-book à : « Observeur du design / candidature scénographie » Anne Fallot / Aude Vuillier APCI 24 rue du Charolais 75012 Paris.

Et par e-mail : afallot@apci.asso.fr / avuillier@apci.asso.fr Date de clôture de réception des candidatures : 28 février 2010

Mais si vous préférez la gloire des têtes de gondoles, Malongo investit (non sans quelque recadrage -voir plus bas) dans la culture et le design contemporain

Pour donner davantage de poids à leur démarche en faveur de la création et de l’innovation, Malongo a lancé en 2008 un Concours Design sur le thème : « un contenant pour le café de votre choix ». Fort du succès de cette 1re édition, la société a demandé, en 2009, à de jeunes designers de réfléchir à un « module nomade multifonctions », destiné à accueillir tout ce qui pourrait contribuer à faire exister un café et sa dégustation, c’est-à-dire la machine Oh Expresso, des tasses, du sucre et d’autres objets éventuellement.

Pour 2010, le Concours Design Malongo connaît une nouvelle orientation. Organisé par la Fondation Malongo, il visera la conception et la mise en œuvre d’un projet de vie responsable autour des valeurs du torréfacteur niçois : La qualité du produit que Malongo poursuit à chaque étape : de la plantation à la tasse. Le partage et l’éthique que Malongo recherche dans ses relations avec les petits producteurs et l’ensemble de ses partenaires. L’innovation que Malongo défend depuis sa création en réfléchissant à de nouveaux concepts autour du café.

« Micro-utopie » a donc pour but la conception et l’accompagnement d’un Projet Design incarnant et déployant les valeurs Malongo sur un territoire précis, situé de préférence en France. Ce projet sera innovant, généreux dans ses objectifs et réalisable dans un délai d’un an. Imaginé dans le cadre d’un budget de 10 000 euros maximum, il contribuera à l’embellissement du cadre de vie et de l’environnement, à l’amélioration des relations humaines et au partage des idées autour des grandes questions de notre époque. De près ou de loin, il parlera du café dans une ou plusieurs de ses dimensions : historique, économique, politique, symbolique …

Plus d’information et inscriptions sur malongo.com : http://www.malongo.com

Or, il y a deux semaines déjà, Design fax soulevait un lièvre de belle catégorie en mettant « l’accent sur certaines clauses, pouvant être qualifiées d’abusives, figurant dans le règlement du concours de design lancé par Malongo[Df696]. Ce règlement imposait à tous les participants une cession des droits à titre gracieux durant dix ans. Voilà qui apparaissait quelque peu en contradiction avec les valeurs de « partage » et l’« éthique » que défend la marque, pionnière en matière de commerce équitable ».

« C’est une erreur, une c… », leur a confié Jean-Pierre Blanc dès qu’il a eu connaissance de cette information. Le directeur général de Malongo ayant ensuite envoyé un message, dont Design fax a publié un extrait et dans lequel il confirme sa volonté de corriger rapidement cette erreur : « Celle-ci existait, malheureusement, à la création du concours et avait échappé à notre vigilance. En effet, notre société est soucieuse d’apporter aide et soutien aux lauréats. Notre objectif est de leur offrir un tremplin dans leur activité et une reconnaissance et notamment en les intégrant l’année suivante dans le jury.Ce concours n’a pour autre but que de récompenser le talent par une collaboration avec les designers de demain et les accompagner dans la réalisation de leurs projets. Les candidats gardent la propriété de leurs créations.Les candidats peuvent protéger leurs projets par le dépôt d’une enveloppe Soleau. »

« Nous allons rédiger un nouveau règlement », a annoncé le directeur général de Malongo. Cette mésaventure a une valeur exemplaire. Elle montre que même les marques les mieux intentionnées ne sont pas à l’abri d’un dérapage involontaire. Voilà qui devrait inciter les entreprises lançant des concours à confier leur organisation et l’élaboration des règlements à des professionnels connaissant le secteur du design et pas seulement à des juristes ou de simples agences de communication. Les écoles sollicitées devraient aussi se montrer plus vigilantes."

Vous pouvez donc concevoir tranquille, maintenant.
Alors enjoy et surtout take care !
D.R.A.
contact@theodpletter.com
Le trait mercredi 24 février - 18h/21h
Le Trait, Graveur d’aujourd’hui. Vernissage de l’exposition dans le cadre de laquelle les Cahiers du Trait, intitulés « Re » seront présentés.
Cité Internationale des Arts - 18 rue de l’Hôtel de Ville - Paris 4 (M° Pont Marie)
Finissage Collective jeudi 25 février - 19h
La Galerie sycomore art avec Anne Guillotel, Eliane Pine Carringhton et Didier Clain, vous invite au cocktail de finissage de l’exposition Collective.
Galerie sycomore art - 7 bis rue Geoffroy Marie - Paris 9 (M° Grands Boulevards)
Expo Sholby/Gaudenti samedi 27 février - 18h
Finissage de l’exposition Sholby/Gaudenti. Si vous avez aimé le vernissage, vous adorerez ce cocktail. Tout doit disparaître, y compris les toiles de 3 x 3 m !
Galerie du Montparnasse - 55 rue du Montparnasse - Paris 14 (M° Edgar Quinet/Montparnasse Bienvenüe)
Hors Pistes jusqu’au 28 février - 18h
Hors Pistes, l’autre mouvement des images créé par le Centre Pompidou, poursuit son exploration du cinéma et des frontières mouvantes de l’image contemporaine.
Du 19 au 28 février, la 5e édition Hors Pistes croise performances cinématographiques, culinaires, musicales et stylistiques. Découvrez une sélection de 30 films d’artistes internationaux, un cuisinier inventif, des musiciens loufoques, une styliste déjantée ! Arpentez les différentes pièces de la « Maison Hors Pistes » créée pour l’occasion. Les invités Hors Pistes 2010 : le Chef cuisinier Iñaki Aizpitarte, les musiciens autrichiens du Vienna Vegetable Orchestra, le c ollectif de designers Andrea Crews mené par Maroussia Rebecq et les artistes des films sélectionnés.
Hors Pistes prend acte des nouveaux modes de production et de diffusion des images d’aujourd’hui et organise la rencontre de films prospectifs et d’événements qui puisent leur matière dans l’art contemporain, le cinéma, la musique ou encore la mode et particulièrement cette année dans la gastronomie.
Un espace, la « Maison », accueille cette année toute la programmation du Festival (niveau -1). La « Maison Hors Pistes » porte une attention toute particulière aux nouveaux modes d’autoproduction des images. Elle affirme le rôle d’internet et des créations d’amateurs dans notre iconographie contemporaine.
L’invité Hors Pistes : Iñaki Aizpitarte Fidèle à ses précédentes éditions, Hors Pistes invite une personnalité complice de la manifestation. Cette année, c’est le chef cuisinier du restaurant parisien Le Châteaubriand, Iñaki Aizpitarte, qui se charge de la cuisine de la « Maison ». Enfant terrible d’une nouvelle vague culinaire, il propose un menu de films « tantôt délicieux, tantôt durs à cuire », et orchestre, le vendredi 19 février, la soirée d’ouverture.
Hors Pistes convie également le Vienna Vegetable Orchestra pour offrir au public du Centre Pompidou un concert hors norme, le samedi 20 février. Ce groupe de musique autrichien entretient son originalité grâce à ses instruments fabriqués à partir de légumes.
La « Maison Hors Pistes » : le collectif Andrea Crews Le collectif Andrea Crews mené par Maroussia Rebecq pose ses valises dans la « Maison » pendant la totalité de la manifestation. Artiste en résidence pour Hors Pistes, le collectif qui agit entre art et mo de, installe un atelier de couture transformant des stocks de vêtements en une collection hiver- Hors Pistes, unique et événementielle. Le dimanche 28 février à 18 heures, Hors Pistes clôture son édition par un défilé « haute altitude ».
http://www.centrepompidou.fr/horspi… Tarif : 6 euros/ Tarif réduit : 4 euros
Centre Pompidou - pl. G. Pompidou - Paris 4 (M° Hôtel de Ville)
Powered By
Aurore Bourdier, Directrice Artistique, Conception Graphique, www.aurorebourdier.com Marie Alhomme, Intégratrice HTML/CSS/JS, Spécialisée en Accessibilité, www.pouipouidesign.net/accueil Jacques Pyrat, Développement web SPIP, Développement web SPIP, www.pyrat.net