ODP - The Only Design Party For Free & Everything You Should Know About Design In Paris Weekly
Édito Rendez-vous
Boom !
Quand notre mobilier fait Boom,
Tout avec lui dit Boom,
Et c’est le meuble qui s’éveille !
Boom !
On nous chante « Mobi-Boom »
Au rythme de ce Boom
c’est le Design qui explose !… de 1945 à 1975 et c’est aux Arts Décoratifs dans la Nef, que vous aurez peut-être le privilège de croiser ce moustachu en slip…


Mobi Boom - MAD

En revanche si vous êtes venus pour le fauteuil d’époque, voilà à peu près le contenu de l’exposition : (même si vous connaissez déjà l’histoire, une petite piqûre de rappel pour pouvoir en parler aux vernissages ou dîners où vous ne sauriez faire autrement que de briller sans en avoir vu un cm2 !)

« Le contexte économique, social et artistique de l’après-guerre est marqué par différents bouleversements. Les modes de vie changent et l’habitat se modifie en profondeur. On assiste à l’émergence de nouvelles formes architecturales liées à la Reconstruction. Fonctionnalisme et rigueur soufflent aussi sur la production de mobilier des années 1950. Les nouveaux bourgeois rejettent les meubles de style de leurs parents et leurs appartements sont plus petits. Le rangement devient la grande préoccupation de l’époque. Les créateurs comme Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret ou Marcel Gascoin sont les initiateurs de cette réflexion. Mais pour répondre aux besoins de l’équipement, le rangement s’industrialise, et des fabricants comme Minvielle proposent, via leurs catalogues, des meubles transformables et multifonctions à monter soi-même. »

« Mais plus que tout, l’émergence de nouveaux matériaux stimule la création. Le métal et les panneaux de particules remplacent les bâtis de bois traditionnels, les polymères et les dérivés du bois comme le contreplaqué ou les mélaminés habillent les formes nouvelles, les mousses et le PVC vont jusqu’à faire disparaître toutes les structures du siège… »

« Le Joker, siège dessiné par Olivier Mourgue pour Airborne en 1959, n’est possible que grâce à la mise au point d’un fer spécial permettant une souplesse exceptionnelle. Le Meuble Bar Télévision de Jacqueline Philippon Lecoq est, lui, le résultat du concours Formica de 1959. Le contreplaqué moulé utilisé par Pierre Guariche par exemple avec ses sièges Papyrus et Tonneau permet de créer des lignes courbes et de développer des formes soucieuses d’ergonomie et de confort. Les bahuts sont suspendus ou étirés en longueur, la table basse fait son apparition au centre du salon, les luminaires sont revus dans leurs formes et leurs fonctions : articulés et privilégiant la réflexion de la lumière. Les créateurs comme Jacques Dumond, Philippon-Lecoq, Etienne Fermigier ou Joseph-André Motte, sont les grands représentants de ce style aux lignes épurées d’une grande élégance. »

« Au milieu des années 1960, cette vision minimale du mobilier s’estompe au profit d’une vision plus hédoniste, voire impertinente. Lignes fluides et souples, couleurs et transparences, chassent l’orthogonalité, le blanc et le bois naturel. On achète moins de tables et de bahuts, on préfère les sièges dans lesquels on s’allonge. Les créations les plus originales naissent d’une nouvelle équation en phase avec l’esprit de mai 1968, liberté et confort, avec par exemple le Tapis siège ou série Djinn d’Olivier Mourgue, Dos à dos, Face à face, Déclive, Amphis de Pierre Paulin, sièges Asmara de Bernard Govin pour Roset. Le siège prend pour la première fois la forme d’une ligne fluide déroulée dans l’espace. »

« Ce changement de style pour une vie plus décontractée est enfin accessible grâce aux réponses apportées par Roset avec la création par Michel Ducaroy à partir de 1965 des canapés tout en mousse Adria, Kali et l’indémodable Togo, ou encore de Roche Bobois avec les ensembles Lounge et Dromadaire du créateur Hans Hopfer dont le canapé est conçu comme un jeu de construction. Placés au centre de la pièce les sièges délimitent un nouvel espace : l’aire du Living room. Dans le même temps apparaît le mobilier gonflable dont les modèles oscillent entre des formes classiques du Chesterfield de Quasar aux structures plus futuristes de Bernard Quentin. Le plastique, ce matériau emblématique du début des années 1970, offre une variété infinie de formes et de couleurs. Marc Berthier décline les nombreux modèles de sa collection Ozoo dans des couleurs franches. Le lit de Marc Held pour Prisunic témoigne de ce succès pour le tout plastique. Cinq cents exemplaires sont commandés en un mois. Mais le choc pétrolier en 1974 va brutalement arrêter sa production et transformer ce lit pour tous en un objet de collection. »

« La création est stimulée par les éditeurs d’avant garde que sont alors Roset, Steiner, Airborne, pour les sièges ; Meubles TV, Huchers Minvielle, Charron, pour les meubles ; Luminalite, Disderot pour les luminaires. L’accès à leur nouveau type de mobilier passe par l’ouverture de magasin et le développement d’un réseau de distribution tant à Paris qu’en province. L’histoire de Charles Minvielle est emblématique de cette industrie naissante. En endossant à la fois le rôle de l’éditeur et celui du distributeur, il parvient à convaincre des patrons d’entreprises familiales de créer des corners réservés au mobilier contemporain. Pionnier, il sera suivi par Roche Bobois et Roset. »

« Parallèlement ces éditeurs, sur le modèle de la Boutique Knoll, ouvrent différents magasins en apportant une grande attention à la présentation de leurs vitrines qui suscitent surprise et intérêt prenant valeur de manifeste. Dans les années 1960 chaque grande ville de province (Tours, Nancy, Grenoble, Annecy, Bordeaux, Nice et Rennes…) a une enseigne Roche Bobois. De même qu’un réseau de diffusion se constitue à travers la création de nombreux magasins comme Le Bihan à Paris, Tomasini à Grenoble, Schmidt et La Casa à Metz ; Angel à Nancy ; Verhoeyen, concessionnaire de Mobilier International et Knoll à Lille ; Arrivetz à Lyon, Galvani à Toulouse ou encore la Maison Grégoire à Marseille. »

« Les grands magasins suivent : parmi eux Prisunic se montre le plus innovant en lançant la vente de mobilier de créateurs sur catalogues. Terence Conran, Olivier Mourgue, Gae Aulenti, Marc Held dirigent chacun à leur tour ces nouvelles parutions. »

« Dans une scénographie de Pierre Charpin les œuvres sont mises en regard d’une iconographie riche constituée de photos, d’affiches publicitaires et d’interviews filmées, faisant revivre l’euphorie des Français pour ce nouveau type de mobilier. Dans la nef, un ensemble de pièces de René Gabriel et Marcel Gascoin conçu pour le Havre, reconstruit par Auguste Perret, ouvre l’exposition. Emblématiques de l’immédiat après guerre, ils incarnent l’esprit rationaliste des créateurs liés aux nouveaux besoins. Sont ensuite présentés, les objets de cette époque réunis par typologie : sièges, rangements, bureaux, luminaires. Les utopies de la fin des années 1960 avec des meubles en carton et gonflables bouclent cette section. De part et d’autre de la nef, les grandes enseignes qui ont contribué à cette démocratisation du design sont présentées à travers une sélection de leur mobilier mais aussi, d’interviews des principaux protagonistes. Les univers de Mobilier International, Roche Bobois, Meubles et Fonction, Airborne, Ligne Roset, Prisunic, Steph Simon, Charron, Steiner, Huchers Minvielle, Meuble TV et Knoll sont ainsi successivement évoqués. »

Et dire qu’il n’y a plus de Prisu en bas d’chez soi….
Alors enjoy et surtout take care !
D.R.A.
contact@theodpletter.com
Equipmag 21/23 septembre
Plus de 400 exposants répartis autour de 3 univers :
• Ré-enchanter le magasin : Agencement, Décoration, Design, Mobilier, éclairage, PLV, Merchandising… • Rendre le client autonome : Bornes interactives, Caisses automatiques, étiquetage, Self-scanning, Identification, Monétique, M2M, technologies intelligentes… • Reconnaître le client, Fidéliser et Sécuriser : Gestion des flux, Fidélisation, CRM, Marketing relationnel, Téléphonie, E-commerce, Systèmes et équipements de sécurité…
Découvrez aussi le magasin du Futur, l’espace Retail Box Experience, point de vente résolument prospectif, l’espace Design avec son happy hours tous les jours à 17h !
Paris Expo Hall 7-1 - Pte de Versailles - Paris 15 (M° Pte de Versailles)
Viscom 21/23 septembre
« Viscom Paris, ce n’est pas seulement l’événement n°1 du marché de la communication visuelle en France (200 exposants, 500 marques et 15.000 professionnels), c’est aussi un programme d’événements pour mettre en lumière les innovations et solutions de la profession : conférences, Digital Media Day, Imag’in by Viscom, Grand Prix Signal’Etiq’ - Viscom… »
Ce qu’ils oublient de dire c’est que c’est juste beaucoup plus loin qu’avant !
Paris Nord Villepinte Hall 8 - Villepinte 93 (RER B Parc des Expositions)
Atelier Forum Point P mardi 21 septembre - 08h/09h30
Les ateliers redémarrent !
C’est autour d’un nouveau système de « plancher chauffant étanche avec isolations thermique et phonique intégrées », que nous reprenons nos expertises.
Amis et ennemis voisins, ce petit-déjeuner est pour vous !
Mme Cécile Kazmierczak (Responsable Plancher Chauffant Schlüter Systems) abordera cette nouvelle technique économique et réactive, à faible température de départ de chaudière.
Sur réservation.
Forum Point P - 11/13 rue Boursault - Paris 17 (M° Rome)
Claude Monet, 1840-1926 mardi 21 septembre - 18h
Inauguration de l’exposition « Claude Monet, 1840-1926 ».
Sur invitation.
Galeries Nationales du Grand Palais - av W. Churchill/3 av du Gal Eisenhower - Paris 8 (M° Champs-Elysées - Clemenceau)
Arman mardi 21 septembre - 18h
Le Centre Pompidou consacre, à partir du 22 septembre 2010, une exposition rétrospective à l’œuvre d’Arman, l’une des figures majeures de l’art de l’après-guerre.
L’exposition, qui réunit près de 120 œuvres provenant de prestigieuses institutions internationales et de collections particulières, propose, en une approche inédite, une traversée de l’œuvre d’Arman de la seconde moitié des années 50 aux dernières années du XXe siècle.
Vernissage sur invitation.
Centre Pompidou/Galerie 2 niveau 6 - pl. G. Pompidou - Paris 4 (M° Rambuteau/Hôtel de Ville)
20 ans de la FMAC mardi 21 septembre - 16h/21h
Edouard Michel Méroll, Les Requins Marteaux Editions & arts factory [galerie nomade] vous prient de bien vouloir assister à leur grande soirée de gala à l’occasion des 20 ans de la FMAC / Fondation Méroll pour l’Art Contemporain
Exposition du 22 septembre au 9 octobre 2010.
Espace Beaurepaire – 28 rue beaurepaire – Paris 10 (M° République)
Sophie Mallebranche mardi 21 septembre - 18h
Inauguration du showroom Ido Diffusion avec une présentation spéciale de la collection de Sophie Mallebranche.
Sophie Mallebranche met au point une nouvelle collection par an. Cette recherche permanente allie défi chromatique, technicité et qualités d’applicabilité.
Les créations de Sophie Mallebranche sont mises en œuvre à toutes les échelles, de l’architecture à l’objet : design de façade, brise soleil, écrans, parois japonaises, revêtements de murs, séparations d’espaces, rideaux, habillage de meubles, luminaires…
Ces matériaux somptueux, créés et fabriqués en France, s’incarnent aujourd’hui dans une offre en “industriel sur mesure”, pour des projets d’espaces et d’objets luxueux.
Ido Diffusion - 24 rue Mayet - Paris 6 (M° Duroc)
Mobi-Boom mercredi 22 septembre - 18h30
Mobi-Boom - L’explosion du Design en France (1945-1975)
Cette exposition montrera le prodigieux renouveau du mobilier en France de 1945 à 1981 tant dans sa création que dans sa diffusion.
L’émergence de nouveaux matériaux - mousses, plastiques, mailles plastiques ou formica - favorise l’apparition d’un nouveau mobilier répondant au besoin d’une clientèle soucieuse de confort. L’émergence de nouveaux talents : Pierre Paulin, Olivier Mourgue, André Fermigier, Roger Tallon, l’importance des éditeurs : Roche, Roset, mobilier International et des lieux de diffusion sont évoqués et réunis dans la nef des Arts Décoratifs.
Vernissage sur invitation.
Les Arts Décoratifs - 107/111 rue de Rivoli - Paris 1 (M° Tuileries)
L’Etat de Surface mercredi 22 septembre - 18h/21h
Exposition « L’Etat de Surface »
Rejouer tous les aspects qui constituent une œuvre d’art, sa matérialité, son histoire propre, sa résonance et son intégration dans un espace est l’enjeu principal de cette exposition.
Ainsi chacune des pièces de la collection départementale d’art contemporain de Seine-Saint-Denis (Michel Blazy, Roland Cognet, Anish Kapoor, Sarkis, Emmanuelle Villard) présentée dans l’ancienne brasserie Bouchoule s’insère dans une scénographie spécifique et s’associe, se confronte aux propositions réalisées in situ par les artistes invités (Chloé Dugit-Gros, Sarah Fauguet et David Cousinard, Robin Minard, Maxime Thieffine).
Les Instants Chavirés - 2 rue Emile Zola/7 rue Richard Lenoir - Montreuil 93 (M° Robespierre)
« Le Salon de la Mer » jeudi 23 septembre - 19h
Conférence « Le Salon de la Mer ».
A travers l’histoire Verda©, venez découvrir un projet à l’ombre des pins et en balcon sur la grande bleue : « Le salon de la Mer ». Ce projet est illustré et présenté par Nicolas Prieur, Paysagiste DPLG de « Locus - Sites Paysages » à la Valette sur Var.
Sur les traces de Verda©, venez découvrir la Nouvelle-Zélande, son savoir-faire, ses saveurs, et sa passion pour le rugby…. Nombreux cadeaux et étonnantes surprises à la clé !
Avec le soutien de New Zealand Trade & Enterprise, l’agence de développement économique de Nouvelle-Zélande.
Cocktail autour de produits néo-zélandais.
Sur inscription : contact-forumparis@saint-gobain.com
Forum Point P - 11/13 rue Boursault - Paris 17 (M° Rome)
Le Cabinet des Curiosités Numériques jeudi 23 septembre
Lieu hybride entre la galerie, le showroom et le laboratoire d’expérimentation, Le Cabinet de Curiosités Numériques, créé par l’agence Nod-A, présente une quinzaine d’œuvres, objets, applications et prototypes. Toutes les pièces proposées questionnent l’usage des nouvelles technologies et la manière dont elles changent notre quotidien.
Ces curiosités ont été conçues par des entrepreneurs, des artistes, des « bidouilleurs » et des chercheurs qui travaillent à développer l’innovation numérique en France.
Une occasion de découvrir :
- du papier peint en réalité augmentée (FabWall de Nodesign)
- des boites à musique connectées à Twitter (l’Angelino d’Albertine Meunier)
- des imprimantes 3D à installer chez soi (Makerbot distribué par Hackable devices)
- un coffre aux trésors interactifs (Jimmy Hertz)
- une radio à remonter le temps (David Guez)
- un Fabbot, robot de fabrication (Studio Lo par Ars Longa)
Galerie 14 - 14 rue des Taillandiers - Paris 11 (M° Bastille)
Entretiens sur l’art jeudi 23 septembre - 19h
« Une photographie polymorphe » : Patrick Javault reçoit l’artiste Jean-Luc Moulène et l’écrivain Daniel Foucard.
Fondation d’entreprise Ricard - 12 rue Boissy d’Anglas - Paris 8 (M° Concorde)
Le Design cellulaire vendredi 24 septembre
Le Design céllulaire
La cellule bilologique ne sépare pas le contenant et le contenu, tous les deux sont necessaires, utiles, fonctionnels. De ce constat David Edwards a imaginé des bouteilles consommables…. Une recherche menée par François Azambourg, et son équipe : Flavien Berger, Laurent Milon, Baptiste Viala et Charlie Zehnlé…
Le laboratoire - 4 rue du Bouloi - Paris 1 (M° Palais Royal)
Portes Ouvertes Ateliers de Ménilmontant 24/25/26/27 septembre - 14h/20h
Les Portes Ouvertes des Ateliers de Ménilmontant confirment chaque année leur succès populaire et l’engouement d’un public diversifié et intéressé.
Devant la problématique de la disparition progressive et inéluctable des surfaces de production (ateliers collectifs et individuels), ce dispositif des Portes Ouvertes reste un moyen pour affirmer une présence culturelle effective au sein d’un arrondissement novateur et à l’écoute de ses artistes.
Michèle Ansermet Papadopoulos, ancienne de l’ENSAD, y participe. Retrouvez-la au 157 rue de Ménilmontant.
CAT - 42 rue des Panoyaux - Paris 19 (M° Ménilmontant)
MJC - 43 rue du Borrégo - Paris 20 (M° St Fargeau)
Cooklette #11 vendredi 24 septembre - 17
Cooklette #11 : Les boulettes chez colette par Valérie Abecassis, journaliste de mode au magazine Elle.
Cette recette, tirée d’un de ses livre en préparation intitulé « Jewish Chic », réinterprète, sur le principe mode les basiques revisités, les basiques tradi de la cuisine. Ah les boulettes ! rien que le mot fait plaisir. C’est rond, c’est gros, c’est dodu, ça se fait avec tout.
Enfant, Valérie en mangeait une fois par semaine. Elles étaient petites, fermes, liées par une sauce et noyées dans des petits pois. Aujourd’hui elle nous les propose différemment. Grillées sans huile, plus grosses, sans sauce autour, sauf celle que l’on choisit pour tremper dedans. Et surtout moelleuses. En version tradi ce sont les boulettes aux épices. En version trendy ce sont des boulettes à la thai.
Pour que la fashion food n’ait plus de secrets pour vous.
Comme d’habitude les places sont très limitées, donc envoyez au plus vite vos inscriptions sur cooklette@colette.fr
Colette - 213 rue du St Honoré - Paris 1 (M° Tuileries)
Ethical Fashion Show samedi 25 septembre
Ethical Fashion Show.
Conférences, Défilés et Show-rooms autour de la Mode et de l’Éthique.
http://www.ethicalfashionshow.com/efs1/
Cité de la Mode et du Design - 34 quai d’Austerlitz - Paris 13 (M° Gare d’Austerlitz)
Powered By
Aurore Bourdier, Directrice Artistique, Conception Graphique, www.aurorebourdier.com Marie Alhomme, Intégratrice HTML/CSS/JS, Spécialisée en Accessibilité, www.pouipouidesign.net/accueil Jacques Pyrat, Développement web SPIP, Développement web SPIP, www.pyrat.net